Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 10:28

Troisième épisode de notre série «le nom breton de X» où nous abordons le thème des noms de communes du pays nantais en breton parlé. Après La Turballe et le Pouliguen c'est au tour de ce joli bourg posé sur la Vilaine que l'on appelle en français La Roche-Bernard.

 

La langue bretonne a probablement disparue assez tôt dans le bourg lui-même, peut-être vers le XVe, même si le manque de toponymes dans cette commune minuscule n'aide pas vraiment à se faire une idée (on a bien le ruisseau du Rodoir où l'on reconnaît le mot roudour désignant un gué).

 

En revanche elle est restée vivante beaucoup plus tardivement dans les communes des alentours (Férel, Herbignac, Arzal,…). Les bretonnants de la zone ont donc toujours fréquenté ce port qui avait une certaine importance économique et politique.

 

En gallo le nom le plus fréquent de la Roche-Bernard est simplement La Roch, en breton aussi, les habitants des environs disent/disaient simplement Ar Roc'h (prononcé avec une diphtongue : /ə ʁoa/).

 

Mais lorsqu'il faut lever toute ambiguïté car d'autres «roch» ou «roc'h» existent (Roc'h-an-Douar pour Rochefort-en-Terre par exemple) il faut bien rajouter quelque chose ! Mais Bernard est là pour vous aider…

 

En gallo on dira alors La Roch Bernâ, la forme longue est plus difficile à trouver en breton mais il semble bien que c'était Ar Roc'h Bernar (H. Le Bihan). C'est d'ailleurs aussi la forme que l'on retrouve dans les anciens horaires de trains en breton au début du 20e.

 

Dans cette publicité de 1914 vantant les mérites d'un médicament contre la diarrhée en breton (cette référence ne restera pas comme étant la plus glamour du blog) on peut voir le nom de Bouchard à la Roche-Bernard (Bouchard ér Roh), avec la forme courte donc.

 

 

(Diarrhol soigne complètement en un jour ou deux  la dysenterie ou la diarrhée des veaux, des vaches, des chevaux, des poulains -6 réaux la boîte- en vente dans les meilleures pharmacies...)

 

Ici il est question des arrêts de trains dans le Morbihan où l'on retrouve une forme longue : Er Roh-Bernard.

 

(La compagnie des chemins de fer du Morbihan fait savoir à tous que l'arrêt de Séréac entre la gare de Muzillac et celle de Diston (Ligne de Vannes à la Roche-Bernard) est ouverte aux gens sans gros bagages ni chiens, à partir du 5 juin 1907)

 

En conclusion, Ar Roc'h pour les intimes ou Ar Roc'h Bernar devant les "hors-venus" !

 

Bibliographie.

 

ar Bihan, Herve.'Anvioù Parrezioù ar Mor-Bihan', Hor Yezh 162, 1985 p.1-90.

 

Auffray Régis, Le Petit Matao, Rue des scribes, Rennes 2007

 

Revue Dihunamb numérisée par Gallica.

 

Ar Roc'h

Ar Roc'h

Partager cet article

Repost 0
Published by Mài - dans Breton
commenter cet article

commentaires

Tugdu 30/06/2016 14:04

http://hervedrean.blogspot.fr/2010/10/ces-panneaux-ont-ils-du-sens.html
Discussion entre Hervé Dréan et Bertrand. on y aborde la forme ar roh bernar.

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories