Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 15:15

 

Nous allons parler d'un temps que les moins de 20 ans n'ont pu connaître, le IXè siècle. Avessac est assez bien lotie en ce qui concerne le cartulaire de Redon, ce qui nous permet d'entrevoir quelques anecdotes ayant eu lieu dans cette paroisse au cours du IXè siècle.

 

 

En ce temps-là Wrbudic vivait à Avessac ou dans les environs, et se retrouva à plusieurs reprises mêlé dans des déboires avec les moines de l'Abbaye de Redon toute proche.

Il attenta l'abbé Conwoïon en justice autours des années 840, réclamant une portion de la pêcherie dite de Coret Loen Cras se trouvant sur la Vilaine entre Avessac et Bain. Des témoins de ces deux paroisses le contredirent donnant raison à Conwoïon. Notre pauvre Wrbudic, lésé, se mit en colère contre l'abbé avant de reprendre ses esprits et d'avouer sa faute. Touché, Conwoïon, dans sa miséricorde accepta de donner la partie du barrage que Wrbudic réclamait. Voilà l'histoire...selon les moines en tout cas.

Car malgré la bonté de Conwoïon, notre Wrbudic réapparaît dans le cartulaire de Redon quelques années plus tard en 842 toujours dans une affaire de terre disputée entre l'Abbaye et les autochtones. Il est ainsi un des témoins d' Anauhocar qui conteste la propriété de l'Abbaye sur la terre dite du Puz toujours en Avessac qui appartiendrait à un certain Urblon... et cette fois raison leur est donnée.

 

(CoretLoen Cras)

 

Ces petites histoires médiévales contenues dans le cartulaire de Redon nous intéressent pour des raisons à la fois historiques et linguistiques. Nous avions déjà mentionné à quel point le cartulaire de Redon est une source indispensable concernant l’anthroponymie bretonne médiévale. Avessac y est souvent mentionné et nous avons ainsi à peu près une centaine de noms de personne de l'époque mentionnés, d'Avessac même, ou des environs.

 

Certains personnages apparaissent plusieurs fois ce qui témoigne peut-être de leur importance locale.

Hoiarscoet par exemple est cité comme étant le machtiern d'Avessac, son nom est constitué du mot « hoiarn » (fer) (houarn en breton moderne) en outre nous trouvons par exemples Iarnwere et Maenworon plusieurs fois dans les chartes (même si nous avons peut-être affaire à des homonymes).

 

Nous avions vu que l'attribution d'un prénom en vieux breton peut obéir à plusieurs règles. Et que, notamment un élément du prénom peut être transmis de génération en génération.

Nous voyons ainsi apparaître des suites de prénoms formés des mêmes éléments faisant sans doute référence a un ancêtre tutélaire.

Jarnworet,Treuuon,Precamur, Finitworet, Tutworet, Tutuuocon, Tutworet. (892). (vx breton "woret"=secours)

Toujours à Avessac les fils de Wesilloc se nomment Buhedoc, Budmonoc et Vuokeloc et vivent dans la villa Roinoc...

 

Les ancêtres semblent avoir été importants dans cette société car (Avessac en 869) Prigent fils de Maeloc a du justifier, selon l'expression, d'un ancêtre ayant vécu sur les terres disputées (et quem auctorem in supradictis insulis et villulis habebat) sur l'île d'Ambon en Massérac. N'ayant eu aucun ancêtre en ces lieux (Sed nullum auctorem usurpacionis suae in his reperiens= "Et comme on ne trouvait aucun ancêtre"), Prigent ne put avoir satisfaction.

 

Petite et grande histoire se rencontrent parfois, et dans cette même charte (où Prigent fils de Maeloc réclame des îles), nous apprenons que : « Factum est hoc in pago namnetico, in plebe davizac (sic) ubi Salomon et omnes Britones contra Normandos in procinctu belli erant » / Salomon (alors roi de Bretagne) a réuni ici dans le pays nantais à Avessac tous les Bretons pour faire la guerre contre les Normands.

Les bretons infligeront une sérieuse défaite aux vikings sur les landes de Crétumez.

 

Noms de lieux vieux-bretons :

 

Plusieurs lieux anciens sont aussi cités dans cet Avessac médiéval :

Certains sont des lieux de prestige :

Lispenfau : la « cour de Penfaou » (pennfaou = le bout de la hêtraie), ces « lez » (cours) sont souvent les lieux de résidences des Machtierns.

Castel Guel : une fortification sur la Vilaine (Kastel = château) et "guel" (vue) = Castel Guel Le "château vigie".

Villa Penhoit : Penhoët (pennc'hoed = le bout du bois), sans doute une résidence aristocratique.

Villa Roinoc : Roinoc doit être un nom de propriétaire, sans doute une résidence aristocratique (Villa pourrait traduire le breton Bot dans ces cas)

D'autres témoignent de l'activité sur ce fleuve :

Coret Loen Cras : « pêcherie du bosquet desséché» (Kored= pêcherie)

Treslerien (port) : nom d'un port, construit sur le mot Trezh (passage) et Lerien (nom d'Homme) = le Passage de Lerien.

D'autres de l'activité agraire :

Ran Sint : "Rann" = parcelle. (cf :  Guérande = Gwenn-Rann)

Puz : le puit (emprunt ancien du breton au latin)

 

Il reste encore beaucoup à dire sur ces chartes, un nouvel article sur l'anthroponymie pourrait voir le jour.

 

Bibliographie :

Fleuriot L., A Dictionary of Old Breton, Toronto, 1985

Tanguy B., Les noms d'hommes et de lieux, DVD Cartulaire de Redon. 2005

Dabo Y. Le système anthroponymique vieux-breton, mémoire.

http://www.cn-telma.fr

"..omnes Britones contra Normandos in procinctu belli erant" (Letavia)

"..omnes Britones contra Normandos in procinctu belli erant" (Letavia)

Partager cet article

Repost 0
Published by Mài - dans Breton Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories