Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 11:51
L'hiver et le Bonhomme Gerouâo

Nous allons aujourd’hui parler d'une figure hivernale : Le Bonhomme Gerouâo /bɔ̃nɔ̃m gəʁwɑw/.

 

Il semble surtout connu entre Campbon et Bouvron, mais peut-être l'était-il ou bien l'est-il encore dans d'autres zones environnantes, ou encore ailleurs sous un autre nom. Si vous en savez plus long, n'hésitez pas à nous envoyer un message.

 

«Bonhomme Gueurouau :  Bonhomme Hiver. Personnage du monde enfantin symbolisant le grand froid, la glace, la neige qui, l'hiver, empêchent les gens de sortir. » (Arthur Maillard)

 

Son nom « Gerouâo » vient de la racine « grou » = la « glace sur l'eau » en gallo, gëroue= glacer, gërouée =résultat du fait de glacer, et même le néologisme gerwérr = congélateur.

Le bonhomme Gerouâo est donc la personnification de l'hiver, après les premières gelées on dit que ce dernier est passé... laissant sur son sillage neuj, grou et frimm (neige, glace et frima) et laissant aussi le monde gerzi (glacé) et ferziànt (frissonnant) !

 

Il semble être devenu aujourd’hui un personnage du monde enfantin, mais il n'en a sans doute pas toujours été ainsi.

 

En effet ce cher Gerouâo a des cousins un peu partout. Dans le vannetais il y a le tristement méconnu Souhin, qui est « ar pezh eo an Ankoù d'ar marv eo Souhin d'ar Gouiañv »(1), en français c'est le «Bonhomme Hiver », il y a aussi de particulièrement nombreux et populaires exemples dans les Alpes avec le Böögg en Suisse par exemple.

 

C'est souvent le mois de janvier personnifié qui représente l'hiver, ailleurs en pays gallo on le nomme simplement Janvier (cf Sebillot) et il en est à peu près de même chez les berzounets où l'on parle de la gwrac'h Genver (sorcière de janvier) et des « Dent Genver » (les dents de janvier) c'est à dire les stalactites...

 

Ces bonhommes et sorcières de l'hiver ont dans beaucoup d'endroits été des prototypes de ce qu'est devenu le « père Noël », ayant ainsi deux facettes, l'une hivernale et inquiétante mais aussi une bienveillante symbolisant la promesse des jours qui se rallongent déjà.

 

 

L'hiver à été pour les Hommes une période inquiétante où les nuits sont longues et où les plantes meurent, d'où le besoin de le personnifier dans de nombreuses cultures.

 

Bibliographie :

Maillard, A. (2009). Le parler du pays de Bouvron. Ploudalmézeau: Label LN.

Sebillot P. Coutumes populaires de la Haute-Bretagne, Rennes, G.-P. Maisonneuve et Larose (Paris)

 

1) : "l'Ankoù est à la mort ce que Souhin est à l'hiver"

Partager cet article

Repost 0
Published by Mài - dans Gallo Croyances
commenter cet article

commentaires

SEILLER RENE 19/02/2015 17:32

Bonjour,
Originaires de PLessé (piéceux) on se souvient bien sûr de l'expression : "le Guerouaw est à la porte" ! c'est vraiment une expression qui appartient au patrimoine familial !!
merci d'avoir évoqué ce personnage frigorifiant !
René S

Mitaw 23/02/2015 08:58

Merci beaucoup pour ce témoignage, je n'avais pas réussi à trouver de traces de ce dernier à Plessé. Je note !

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories