Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 15:31

 

Vous l'avez peut être remarqué les noms de frairies d'origine bretonne sont nombreux (Trégouët, Botmelas, Branducas, Henrieux, Quinhu, Penfao, Boucahan...), et même plus nombreux que pour le reste des toponymes.

 

Si nous prenons seulement des communes ayant entre 20 et 30 % de toponymes bretons sur leur territoire comme le sont

Plessé : 24,20 %

Guenrouët : 20 %

Guémené-Penfao: 25,10 %

Avessac : 26,80 %

Missillac : 26,50 %

(source : Le Moing Les noms de lieux bretons de Haute-Bretagne )

 

Et en comparant avec la proportion de noms de frairies bretons pour ces mêmes communes (cf: fromage) il est évident que la proportion est bien plus forte, plus du double (57,50 assurés et 14% de toponymes obscurs, enfin, les 28,5 restant se partagent entre noms de lieux romans et gaulois) .

 

Cette originalité serait une marque de l'ancienneté des frairies, fossilisant les noms d'anciens villages qui parfois n'existent plus (comme Trélan en Guenrouët, toujours nom de frairie mais pas de trace d'un village du même nom).

En effet ces frairies sont attestées pour la première fois pendant le règne du duc Conan IV.

 

 

-> Pour ne pas alourdir le blog, les cartes des frairies dans le pays Mitao sont désormais postées sur notre page Facebook, dans la rubrique "Fraïri, Frairies, Breuriezhoù", vous trouverez celles de :

Derval, La Grigonnais, Pontchâteau, Vay, Herbignac, Assérac, Guérande, Bouvron, Prinquiau, Saint Herblain, Férel, Nivillac,...

 

Edition : à Blain:

La même remarque peut être faite dans à peu près pour chaque commune, et est particulièrement impressionnante à Blain, qui avec 8,80 % de toponymes bretons en tout, remonte à 41 % si l'on ne prend en compte que les noms de frairies (en fait 7 toponymes sur 17 (Bodebril, Boucahan, Bouguyou, Guény, Trélan, Henleix et Magouët) je n'ai pas compté les toponymes obscurs (ils sont dans « jeux »).

En plus de l'argument de l'ancienneté des frairies, nous pouvons rajouter qu'elle semble, dans cette commune du moins, aller de pair avec des toponymes en rapport avec l'élite (Bod = résidence, lez = cour, magoer= muraille). Nous pourrions en déduire que les « frairies » primitives étaient contrôlées par de riches demeures, lieux fortifiés.

La différence entre le pourcentage global et frairial à Blain, en plus d'être dût à une fossilisation des toponymes comme ailleurs, pourrait aussi être liée à une pratique de la langue bretonne plutôt parmi l'élite (ce qui serait en contradiction avec d'autre toponymes bretons blinois plus "ruraux" comme Mespras, Couëtmeur..) . À moins que ce ne soit simplement la loi du « plus un toponyme a d'importance politique plus il a de chance de ne pas être remplacé par un nouveau ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Mài - dans Frairies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories