Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 12:51

 

 

Si vous habitez quelque part en Haute Bretagne (Loire-Atlantique, Ile et Vilaine, Est des côtes d'Armor et du Morbihan) vous avez forcément entendus ne serait-ce des mots de cette langue.

Le mot « gallo » est rarement utilisé par ses locuteurs, qui utilisent le mot « patois », mot dépréciatif si il en est.

Le mot « patois » est erroné pour le gallo, car en effet contrairement à une certaine idée le gallo n'est pas une déformation du français, nous allons voir ses origines dans cette article.

Le mot « gallo » quand à lui est formé à partir du mot breton « gall » qui signifie « français » ou « étranger », en réalité à l'origine n'importe quel individu plutôt belliqueux ne parlant pas breton. Le « o » ou « ou » final est un diminutif. Le gallo est donc un breton ne parlant pas breton.

 

Bref, c'est un peu une langue et une culture ayant le « cul entre deux chaises » vous l'aurez compris, pas « assez » breton pour les uns, pas « assez » français pour les autres, cependant le gallo n'est pas encore mort et enterré, au contraire, sa proximité avec le français lui donne lui donne deux avantages : la facilité d'apprentissage, mais aussi du fait que le gallo s'imbrique dans le français dit « régional » (n'avez vous jamais dit un mot qui s'est avéré incompréhensible pour votre interlocuteur marseillais ou parisien ?), eh oui si vous aussi vous ne comprenez pas pourquoi word souligne en rouge les « ramasses bourriers », les « chë dans le mitan de la piass », les « cariquelles », les rigados, ou que vous disiez « co » ou « go » en montrant le pouce dans la cour de récré et que vous allez jeter des vieux truc à la « jaille »... alors cet article est pour vous !


 

(ferme de Kerlo en Saint Lyphard)

 

L'histoire du gallo,

 

C'est ce sacré César qui en est à l'origine, en décidant d'incorporer la Gaule dans son Empire.

Le gallo est donc une langue latine (comme l'italien, l'espagnol, le français et toutes les langues d'oïl, occitan, franco-provençal, portugais, roumain...), la grande majorité de sa grammaire et de son vocabulaire en est issus,

: oui ( du latin « verum » =vrai), chë: tomber (latin : « cadere »=tomber), avette: abeille (latin « apis »), grôlle: corbeau (latin « gracula)....

Empire qui peu à peu effacera la culture et la langue locale (le gaulois ), un substrat gaulois restera dans les parlers latins des populations autrefois celtiques, dans le cas du gallo citons : abroonë: allaiter (gaulois « bronnio- »=sein), balay: genêt (gaulois : « balanno- »), tach : clou (gaulois *tasc-), chohon : chouette (gaulois : « cauanos ») et le fameux bourrier du gaulois *borua qui a donné beaucoup de mots français aussi... Le gaulois étant une langue de la même famille que le breton il n'est pas toujours aisé de savoir à coup sûr si tel ou tel mot est breton ou gaulois (ainsi pour les exemples si dessus, nous avons les équivalents bretons : bronn : sein, balann : genêt, kohann : chouette, tach: clou).

 

Après les gaulois, les latins, voilà les invasions dites « barbares », et leurs peuplades germaniques qui prendront le pouvoir sur de vastes royaumes, notre régions sera l'enjeu d'une longue guerre entre francs et bretons (il ne faut pas oublié qu'à l'époque la langue bretonne était alors parlée par la majorité des habitants du Nord-Ouest du pays nantais). Le gallo empruntera ainsi un certains nombre de mots germaniques : haricotë: ne rien faire (du germ. :*hariôn), ou hariâ : fatras ( germ: hariôn), fangë :gratter la terre ( germ : fania: boue), enheudé : embarrassé (germ. helt: entrave), et il y aura une longue mode dans la région de porter des noms ou prénoms germaniques. Ainsi le fameux comte de Nantes « Lambert » tire son nom du germanique Landberht : le « pays brillant ».


Enfin comme nous venons de le voir plus haut, la Mée au sens large (la pays entre Loire et Vilaine), est pour sa plus grande partie d'origine bretonnante, au fil des siècles, foyer après foyer, des familles on laisser la langue bretonne pour apprendre le gallo (plus prestigieux à l'époque), il est donc tout à fait normal que des mots bretons se trouvent dans le gallo de notre coin (même si pas très nombreux). Alors que les toponymes et patronymes bretons foisonnent. En voici quelques exemple : karrikell : charrette, bernig: palourde, rigado: coque (bzhg : rigadell), dërak : en face (bzhg : dirak), bëgen : ver de terre (bzhg : buzhugenn), kik : bidasse (bzhg : kig=viande), agouvrë: dot (bzhg : argouvroù)....

Il y à aussi beaucoup de tournure en commun, mais bien malin qui dira qui à copié sur qui : « met' ses chaws dans ses pieds » « lakaat e votoù en e dreid », « faire autou de ..»  « gober àr dro ubk »….

C'est cependant le gallo qui a donné le plus de vocabulaire au breton, et de loin, (gallo:chonj->bzh:soñj, gallo: bru->brezhoneg->brud,...)

 

Les traits les plus distinctifs du gallo, vous les connaissez certainement : des verbes en « er » qui deviennent « eu » (ici marqué « ë » arbitrairement): mangeu, causeu..., des « l » après consonne qui deviennent « i » : piace, des métathèses : beurouette, aréoport, des adoucissements : des gamions, des gourbeilles. Les « eau » français sont rendus par des « iaw » ou « iew » et les "ou"  finaux tres productifs : "pissou" "grignou" ect.... J'aurais l'occasion d'approfondir dans d'autres articles.

 

Enfin, il faut savoir qu'il existe un certain nombre d'associations qui défendent le gallo, et proposent des cours même si malheureusement ils sont rares en Loire Atlantique pour les raisons que vous connaissez autant que moi. Mais la meilleur façon de l'apprendre c'est encore parmi ses locuteurs

 

(le Tennou en Guémené Penfao)

 

 

Quelques ouvrages :

_Le Teinzou dou Galo (F. Lecuyer); disponible sur internet. (où vous trouverez une liste beaucoup plus complète)

_Chat d'Ecureuil et pomme d'orange; Vincent Delanoë 2003

_Le pays du pays de Bouvron, Arthur Maillard, édition Label Ln, 2009

_Pays Mitaw, Pays Breton, Yann Mikael/Ujeen Cogrel, Pihern 2010

_Le petit Mataw, Regis Auffray, Edition des scribes, 2007


Partager cet article

Repost 0
Published by Seoc - dans Gallo
commenter cet article

commentaires

jounet yves 0664839594 23/12/2013 08:41

Salut a tous, je suis de loire atlantique et parle un peu gallo et aimerais ecrire Bon noel et bonne annee a tous en gallo auriez vous la gentillesse de me l'indiquer . Grand merci d' avance.Yvon

jounet yves 23/12/2013 15:49

Grabd merci a taï matao comme tu lve jel cause mais nseu point l'ecrire . a la peurcheign Yvon

mitao 23/12/2013 13:37

Bonjour Yvon !
dans l'écriture Moga (l'ortographe gallaise n'est pas encore unifiée) :

_"bon Nouell e bonn ânee a tertoutt e tertout" ou "bon Nouell e bonn ânee a vouzaotr"

La prononciation 44 : "bon Noueul é bon-n enwneuy a tertoutt é tertou"
en phonétique : "bɔ̃ nwəl e bɔ̃n ɑ̃wnəy"


Bon Nouell

Seoc 22/11/2012 17:56

Fi d'garn ! j 'eqrivi un pti vitment cheben ! J chonjè dan tài, Matlao (o un "l" li) è li mon prof. S'è droll qe n'ia rett prou d'mondd a avài yeu nom "Mathieu" dan l'galo.
J fi un nouviao artiq su l'galo ed peï d'Nantt (du coute d'chey mài, enter l'isa, l'don e la vilengn. N'i a unn ptitt pub pourr vouzaotr dan l'bou d'l'artiq, vz avé ti unn aderss ouben un couriell
? Ez sra pu d'amen pourr l'mondd d'vou ertrouve.

Matao 02/10/2012 19:18

Hopela!

tu te trompes de bonnonme! Je së pouint Matlao men Matao. J'ë mai perdu mon L...
Men je connës ben le maodit peillaod de Matlao etou...

Seoc 02/10/2012 19:10

Salut à tài Matlao !

Benezz de vàir qe ste ptit blog te hett ! Il est li un ptit "folklo" mais bon... Je n savè poent q'tu ensegnè l'galo ao ptit Marr, t'e tài l'seul à ensegne l'galo dans l'peï d'Nantt dan l'coup !
J'se puto du coute d'Renn en verite,

Matao 26/09/2012 04:21

Salut à tai!

Je viens tout just de decouvri ta coure oueb! Je së vrè benaize. Gn-a ti du cai interessant!
Raport ès lessons de galo. Y'n a à Ptit-Mârs. Je va lan-lein une fai le mouè !(Je së du Morbiyan). Je crës qe j'n aprend ben pu fô qe mes "poussous' 'n aprennent! C'et tout conme pouint le pirotons
qi menent les pirotes en champ, pari! Aoterment, je va contë à Ptit-mârs le 14 d'octobr. Je nous entr-vairons ventié!
à yun des jous
Matao

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories