Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 08:12

  Même si le sujet est à la fois déroutant pour les jeunes et citadins (comme moi !) mais aussi tabou dans la sphère rurale (même si les langues se délient facilement au vue des centaines de témoignages enregistrés), nous allons parler aujourd'hui de la sorcellerie dans les campagnes, et son poids dans la société rurale. Pratique qui, j'ai pu le constater plusieurs fois, est encore vivante en 2012...

L'étude de la sorcellerie dans le bocage armoricain a été le sujet d'une étude magistrale de l'histoire de l'ethnographie, je veux parler de l'étude de Madame Jeanne Favret-Saadaet son livre culte : « les morts, les mots , les sorts »(1977) l'auteur qui a littéralement plongé dans le milieu à décrit une fine analyse de ce mode de pensée complexe. Cet article est donc basé sur ce livre agrémenté de témoignages du Nord de la Loire Atlantique.

Nous affinerons encore la vision traditionnelle de la vie et de la mort dans les traditions rurales du département.

 

Bien sûr vous pouvez partager vos témoignages et réflexions dans les commentaires.



Pour comprendre le mécanisme de la sorcellerie, il faut déjà comprendre le stade normal des choses: dans la vision rurale la « vie » (appelons ça comme ça) serait un tout, qui ne peut être réduit ni augmenté. Dans le meilleur des cas, dans un village, cette « vie » serait partagée également entre les foyers (important, il s'agit toujours de foyers, pas d'individus). Dans ce cas les gens et les animaux sont en bonne santé, les céréales poussent, des petits naissent....

Voici un schéma (naïf comme toujours) montrant le « stade idyllique », les ronds figurent les parts de « vie »:

sorc0

(tout va bien ! )



Mais voilà pour reprendre l'expression gallaise, il y a des gens qui on le « sang fort » et décident, pour augmenter leurs biens, pour amener de la vie dans leurs foyers, de « voler » celle des autres... Ce sont les « ancraoudou (-err): les sorciers.

Pour réussir ils vont faire certaines pratiques « magiques » (des "ancraoudri" ou "angraoudri" donc), elles sont nombreuses et ne manquent pas de cachet ! Certaines périodes de l'année sont particulièrement propices aux sorciers, vous les connaissez, ce sont toujours les mêmes (Toussaint/Noël/Premier mai/Saint Jean).

Ces derniers accapares donc la vie des autres, deviennent tout un coup « riches », alors que la mort, la maladie et les mauvaises récoltes accablent les autres. Les ancraoudous sont « sur eux » selon l'expression.


sorc.jpg

(suite des magnifiques schémas, ici l'ancraoudou se met "sur" deux autres foyers et accroit ses récoltes)



Mais ne paniquez point ! Il y a des solutions ! Un quidam se croyant, lui et ses gens, ensorcelé peux appeler à la rescousse une autre personne au sang fort qui pourra lutter contre le sorcier, c'est la (ou le) dézancraoudou(-err) (appelé aussi "dvin"), le désensorceleur. Ces derniers sont des personnages bien identifiés, et sont souvent de minis « héros » locaux. Certains dézancraoudou particulièrement efficaces étaient connus dans plusieurs départements. Il s'agit autant d'homme que de femme dans tout les cas.

Le dézancraoudou va dans un premier temps repérer le sorcier, il n'a pas le droit de dire son nom directement aux ensorcelés, ces derniers doivent deviner en fonction de ses indications. Puis le dézancraoudou protègera le foyer des sorts de l'ancraoudou (avec du sel bien souvent dans ce que j'ai pu entendre en Loire Atlantique), pour finalement l'attaquer. Cette attaque est un duel « à mort » dans le sens où il faut que l'un vole la vie de l'autre. Si c'est le dézancraoudou, les foyers volés retrouveront un stade normal des choses alors que le sorcier, bien souvent, mourra (ou quelqu'un de ses gens) et connaitra la pauvreté.

Heureusement plus aujourd'hui, mais dans les années soixante-dix encore, ces tensions on mené de pseudos sorciers au lynchage et parfois même pousser certains au meurtre.



Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à en parler avec les anciens, ou consulter les liens suivants :

_Un article dans le site de "sciences humaines" : ici

_Un article sur Cairn : ici

et la page wikipedia : ici

 

Edition : Selon "Sorciers de Bretagne" (aux éditions Skol Vreizh), la Bretagne, comme les îles Brittaniques, n'aurait que peu connu les persécutions religieuses contre la sorcellerie, ainsi alors que l'Europe est en pleine chasse aux sorcières il n'en est mention ni dans les "coutumes de Bretagne" (1570) ni dans les "Coutumes générales des pays et Duché de Bretagne" (1666). La vivacité de la croyance en la sorcellerie à l'époque moderne est peut être le fruit de cette indulgence ?


IMG_2398.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Seoc - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories