Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 15:16

Dans cet article nous parlerons de mégalithes et de jeux de tables (sisi!). Une pierre turbalaise sera en effet l'occasion d'apprendre à jouer à deux jeux anciens.

À la Turballe, près du village de Brandu existe un site mégalithique. Comme quelques autres mégalithes de la région (Méniscoul à Piriac, par-exemple) cette pierre présente une gravure rupestre.

Elle représente une sorte de petite marelle, motif que l'on trouve assez fréquemment, et ce depuis la plus haute antiquité. Malheureusement, le mégalithe a depuis été renversé (durant la Seconde Guerre Mondiale paraît-il, cf biblio).

 

(image wikipedia)

 

Le musée du Laténium à Neuchâtel présente ainsi une pierre figurant un motif très semblable, une petite marelle coupée par une croix.

Le Laténium indique que ce motif est fait un jeu, celui du «moulin», déja très populaire durant l'Antiquité et tout le Moyen-Age.

 


1) Le jeux du moulin.

 

Hebergeur d'image

 

Nombre de joueurs : 2

But : Éliminer tout les pions de l'adversaire.

Durée : environ 30 m.

Ce jeux marche sur le même principe que le jeux du «morpion» ou des «petites croix».

Chaque joueur possède 9 pions d'une couleur. Les joueurs placent leurs pions à tour de rôle sur les croisements de lignes. À chaque tour, le joueur peut soit poser un nouveau pion où il veut sur la grille, soit bouger un de ses pions posé ultérieurement vers un croisement proche (il ne peut pas passer par dessus un autre pion).

Lorsqu'un joueur réussit à avoir trois pions à suivre horizontalement, verticalement ou en diagonal il peut éliminer un pion de son choix.

Le joueur qui a éliminé tout les pions adverses gagne la partie.

 

 

 

Brandu et gwezboell ?

Dans le numéros 132 du Bulletin de la société archéologique de Nantes et de Loire-Atlantique, Gildas Buron rapproche le nom du village de Brandu d'un jeux gaélique médiéval : Brandub (corbeau noir) qui est la variante d'un jeux bien connu dans les pays de langue celtique au Moyen-Age et qui se nomme «gwezboell» en breton («intellect du bois»), « gwyddbwyll » en gallois et fidchell en irlandais.

Des jeux semblables existaient en Scandinavie, et tous sont des sortes de jeux d'échec. Selon cet article les habitants auraient rapproché le motif de la pierre à ce jeux, d'où le nom de pierre de Brandu.

Les règles de ces jeux ont été reconstituées (plus au moins théoriquement) grâce à la littérature médiévale.

 

 

2) Gwezboell.

(source)

 

Nombre de joueurs: 2

But : Joueur aux pions noirs : tuer le roi.

Joueur aux pions blancs : emmener le roi dans un coin du plateau.

Durée : environ une heure.

Plateau : 9X9

Joueur aux pions blancs :

8 pions (se déplacent verticalement et horizontalement d'autant de cases qu'ils veulent) + Roi (idem)

Il commence la partie.

Le roi est placé sur la case centrale, son « trône » où il est entouré de ses héros, le joueur doit diriger son roi vers l'un des quatre bords du plateau. Seul le roi peut se mettre sur ces cases il est aussi le seul à pouvoir aller sur la case « trône ».

Joueur aux pions noirs.

16 pions (se déplacent verticalement et horizontalement d'autant de case qu'ils veulent) distribués sur les quatre côtés du plateau.

Le but de ce joueur est de tuer le roi en l'encerclant (avec 4 de ses pions).

Manger un pion adverse :

Un pion est « mangé » lorsqu'il se retrouve entre deux pions adverses. Cependant si le joueur choisit lui même de mettre un de ses pions entre deux pions adverses son pion reste indemne.

 

Pourquoi un jeux sur un mégalithe ?

Les mégalithes avaient une symbolique forte dans les imaginaires, il peut sembler surprenant que des individus aient tracé la forme d'un jeux sur une pierre de ce type. Il faut cependant garder à l'esprit qu'à l'époque la frontière entre jeux et croyances était mince. Une victoire à un jeu pouvait être interprétée comme un signe positif des (ou du) dieu(x).

 

Bibliographie :

 

Buron Gildas, Brandu, site à pétroglyphe et le damier celtique dit du « corbeau noir », Bulletin de la société archéologique de Nantes et de Loire-Atlantique, n°132, 1997

 

Sterckx Claude, Diwar-benn ar c'hoari « Gwezboell », Hor Yezh, Ebrel 1977

 

Sterckx Claude,Les jeux de damiers celtiques, Annales de Bretagne, n°4, 1970

Pen-Bron, commune de la Turballe

Pen-Bron, commune de la Turballe

Partager cet article

Repost 0
Published by Mài - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mitaw
  • Mitaw
  • : Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
  • Contact

Plus d'infos sur notre page Facebook/ Kit d'hor pajenn Facebook da ouiet pelloc'h  : Mitaw Arblog

 

Recherche

Plus de photos sur notre Tumblr / Fotoioù ouzhpenn àr hon Tumblr :

 

Catégories